Ce jeudi 25 octobre, les 22 élèves de sixième D du collège Kerzouar recevaient en salle de SVT deux membres de l’Institut Polaire Paul Emile Victor (IPEV) : Jean-Paul Humblot, assistant communication et Romuald Bellec, logisticien.

La 6eD avec JP Humblot & R Bellec de l'IPEV
La 6eD avec JP Humblot & R Bellec de l’IPEV

Cette année, les 22 élèves de 6eD travailleront avec des scientifiques et avec des personnels de L’IPEV dans le cadre des « Actions pédagogiques » proposées par l’Institut Polaire. Pour ce premier contact, les deux intervenants de l’IPEV ont présenté aux élèves à la fois l’originalité des Terres australes françaises au sud de l’océan indien en terme de biodiversité et de climat, et l’activité scientifique intense qui s’y déroule. L’accent a été mis sur ce qui est la mission particulière de l’IPEV dans les Terres Australes : la mise en oeuvre des conditions permettant le bon travail des scientifiques sur le terrain ; l’acquisition des données, la collecte et rapatriement des échantillons.

L’expérience de terrain des deux intervenants et la richesse des illustrations ont enrichis le récit et faciné les élèves. L’évocation des contraintes climatiques et logistiques, les photos de pétrels géants, de gourfous, d’éléphants de mer, de manchots royaux … ont suscité les questions et les émerveillements.
Grâce aux communications par mél, cet échange fructueux se poursuivra avec la classe au cours des mois d’hivernage et jusqu’au retour des membres de l’IPEV et des scientifiques pour réfléchir aux but de cette aventure humaine et scientifique et poser en ligne les questions préparées en cours avec leur professeur. Cette action sera l’occasion de s’intéresser aux conditions de vie, aux constraintes et aux but de l’ativité scientifique et aux impacts des activités humaines dans les îles subantarctiques de Crozet et Kerguelen. A terme, ce travail sera intégré dans un projet « Arts & Sciences » associant les enseignants des disciplines artistiques, littéraires et scientifiques au collège de Kerzouar, pour donner la possibilité aux élèves de goûter à la découverte et à la recherche.
A leur retour de mission dans les terres australes, les hivernants rapporteront avec eux les dessins des enfants ornés des précieux tampons de la poste locale !

voir ici l’article dans Ouest France (02 novembre)

D Langlet