Les élèves de troisième se sont rendus au Cinéma « Le Bretagne » à Saint Renan pour assister à la projection du film « Les Héritiers ». Cette sortie a été financée intégralement par le collège…

Tiré d’une histoire vraie, ce film explique comment, au lycée Léon Blum de Créteil, une professeure décide de faire passer un concours national d’Histoire à sa classe de seconde la plus faible. Cette rencontre va les transformer.

Qu’est ce que le Concours National de la Résistance et de la Déportation ?

Les objectifs initiaux du CNRD visent à associer les jeunes à la commémoration de la Libération
et à promouvoir, quelques années après la défaite du nazisme, les ≪ idéaux de la Résistance ≫.

Ces objectifs se sont transformés,
avec la disparition progressive des acteurs de la Résistance et des rescapés des camps, en une demande sociale plus générale de ≪ devoir de mémoire ≫ .

La tendance actuelle est au travail de mémoire par une politique commémorative en milieu scolaire :
le Centenaire de la Grande Guerre de 2014 à 2018, le 27 janvier, décrété officiellement "Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité" , "Journée Nationale de la Résistance" (27 mai) …

L’intérêt du contact direct avec les témoins :

• Cela permet une relation différente avec l’histoire et permet d’interroger le lien intime et complexe entre mémoire (mémoire de l’individu, mémoire du groupe) : l’histoire, c’est la recherche de la vérité. La mémoire, c’est le respect de la fidélité.

  • Au-delà de la narration des faits historiques, il y a les mots des élèves sur la souffrance des hommes, sur le mal fait par des hommes à d’autres hommes dans le déni d’humanité au nom d’idéologies racistes et antisémites, totalitaires et liberticides. Ils transmettent ce faisant la mémoire.
  • Intérêt aussi du film pour les questions soulevées sur les sujets sensibles et d’actualité qui nous concernent dans les classes : les religions, la laïcité, la place des filles, le savoir vivre ensemble, la tolérance ….

Les héritiers : pourquoi ?

• Ce titre de film est associé à la jeunesse d’aujourd’hui, multicommunautaire, multiconfessionnelle.

• Le film est tendu par la question de l’héritage.

De quoi hérite-t‐on ? Mais aussi que laisse-t‐on à nos « Héritiers » ? Qu’est‐ce que l’on fait de son histoire ? Est‐il possible de l’ignorer, de comprendre l’héritage des autres ? Qu’est‐ce que l’on garde ?

« En comprenant l’Histoire, ils vont forger la leur. »
}}}