Jeudi 7 mai, les élèves de 6e, 5e et 3e participant à l’atelier Arts et Sciences ont eu la chance de voir de plus près leur sujet d’étude : le Fou de Bassan.

Animaux à plumes de toutes formes et couleurs, fous de Bassan, pingouins, macareux, cormorans hupés, goelands marins et argentés, guillemots de Troïl … mais aussi bêtes à fourures : les phoques gris des Sept Îles !

dessins de fou, goeland argenté, mouette… [1]

l'île est en vue ! -  voir en grand cette image
l’île est en vue !

Jeudi 7 mai, les élèves participant à l’atelier Arts et Sciences ont eu la chance de voir de plus près leur sujet d’étude : le Fou de Bassan. La classe de 6eA mais aussi des élèves de 3e et de 5e ont navigué pendant plus de deux heure au plus près des oiseaux nichant sur l’île Rouzic, dans l’archipel des Sept-Iles (Côtes d’Armor). Ce site exceptionnel par sa biodiversité est depuis 1939 la colonie le plus méridionale du plus grand grand oiseau marin de l’Atlantique nord : le fous de Bassan. Ce site est classé réserve naturelle nationale depuis 1976.

Bientôt, grâce au travail en anglais des élèves de 5e, nous aurons une comparaison des caractéristiques générales de notre colonie bretonne de Fous de bassan des Sept Îles avec la plus grande colonie en Europe : celle des Fous de l’île de Bass, en Ecosse !!

l'île, pleine d'oiseau est, même de loin, déjà très bruyante ! -  voir en grand cette image
l’île, pleine d’oiseau est, même de loin, déjà très bruyante !

Sur la face exposée au vent et la plus escarpée, les fous dont l’envergure avoisine les deux mètres élaborent un nid d’algues sèches, de terre et d’objets flottants si proches les uns les autres qu’ils se touchent presque. Sur ces parois ventées, il est facile pour ces grands oiseaux de plonger dans le vide et de se faire porter par les puissants courants d’air. Craintifs lorsqu’ils nichent et se reproduisent à terre entre avril et septembre, la proximité les rassure et dissuadent les prédateurs. Les codes de bonne conduite sont donc de rigueur : les élèves ont ainsi pu observer d’étonnants comportements tels que la mise en garde la tête se balaçant de haut en bas (« - C’est chez moi ! Reste chez toi »), de retrouvailles entre couples toujours fidèles (« parades nuptiales » bec contre bec, plumes contre plume), « Pic d’envol » bec pointé vers le ciel (« - Attention je vais partir ! Ecartez-vous de mes ailes !! ») …

les milliers de nids sont si proches ! -  voir en grand cette image
les milliers de nids sont si proches !

Aux côté des 21545 couples de fous recensés en 2014, nous avons pu facilement observer à l’oeil nu et à la jumelle tant ils paraissent nombreux dans ce lieux, des macareux et leurs curieux terriers sur les falaises de terre et d’herbe, des pingouins en vol (les manchots ne volent pas et nous aurions eu à aller en Antarctique pour les voir !). Il y avait des guillemots de Troïl aux plumes noires, des cormorans huppés au plumage sombre et conçu pour la chasse en plongée, se séchant sur les rochers. Nous avons observé de près les grands goelands marins aux noir et blanc qui sont les rois chez les prédateurs ailés de la réserve, n’hésitant pas à s’attaquer à tous els autres oiseaux…

goéland : un prédateur opportuniste
goéland : un prédateur opportuniste
Cormoran hupé qui se sèche au soleil et dans le vent -  voir en grand cette image
Cormoran hupé qui se sèche au soleil et dans le vent

La matinée a d’abord été consacrée à la visite guidée de la station ornithologique de l’Île Grande, gérée par la Ligue de Protection des Oiseaux où tous les oiseaux et les autres animaux emblématiques de la Réserve Naturelle ont été présentés. Le film choisi par les élèves leur a fait découvrir le drame du naufrage de l’Erika en décembre 1999, les impacts de la marée noire sur les rivages bretons mais aussi l’action courageuse des bénévoles pour dépolluer les plages et les rochers avec des moyens dérisoires. La station LPO de l’Île Grande a une spécialité : c’est aussi un centre de soin des oiseaux malades ou victimes de dégazages au large des côtes, notamment lors des tempêtes pendant lesquelles les grands navires pétroliers ne peuvent être surveillés.
L’après-midi a toute entière été consacrée à la promenade guidée en bateau dans l’archipel voisin, à une dizaine de kilomètre des côtes de Perros-Guirrec.

Jeune phoque gris -  voir en grand cette image
Jeune phoque gris
un gros mâle et un jeune se reposant à marée basse -  voir en grand cette image
un gros mâle et un jeune se reposant à marée basse
mouette argentée
mouette argentée

D Langlet

élèves Rouzic 2015 05 07 départ Trez Traou 2015 05 07 départ Trez Traou2 2015 05 07 Fou 01 2015 05 07 Fou 02 2015 05 07 Rouzic04 détail nids 2015 05 07 Rouzic05 détail nids 2015 05 07 Rouzic06 cabane