Jeudi 21 et vendredi 22 avril l’ensemble des élèves des classes de troisième ont bénéficié d’une information sur les risques auditifs, animée par Mme Rozec, docteur en psychologie de l’Environnement, du Centre d’Information et de Documentation sur le Bruit (CIDB)…

Cette action de sensibilisation et de prévention a été proposée par le Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté (CESC) au regard des pratiques des élèves à cet âge, par exemple lors des temps de transport scolaire, qui seront allongés pour eux l’an prochain, car ils devront aller jusqu’au lycée, à Brest. Associé à un rappel sur le rôle essentiel du repos pour la mémorisation, et des effets perturbateurs du bruit sur la concentration et la mémorisation, cette information a insisté sur l’aspect irréversible de la perte de capacité auditive. Les élèves ont été informés, entre autres, que l’oreille ne se « referme » jamais, contrairement aux yeux et que donc si on s’endort avec les écouteurs sur les oreilles, elles sont sollicitées par la musique toute la nuit, avec des appareils qui ont parfois une puissance bien supérieure aux normes prévues pour protéger le système auditif. Les élèves ont d’ailleurs pu tester la puissance de leurs téléphones et baladeurs MP3 et ont parfois été surpris du volume auquel ils écoutent la musique sur ces appareils…