Jeudi 18 octobre , les élèves de 4e B du collège Kerzouar ont été les premiers des classes de quatrième du collège à rencontrer Vincent Raude, compositeur de musique électronique, dans le cadre d’un projet de grande ampleur mené avec « Plages magnétiques », nouveau nom de l’Association Penn Ar Jazz, qui en est à la troisième et dernière année de son jumelage avec le collège.

Ce projet commence assez humblement par une captation de sons, produits par les élèves, avec des moyens très simples : battements de mains, de pieds, leur voix… pour être ensuite transformés par Vincent Raude et produire des effets spectaculaires, identiques à ceux des musiques électroniques contemporaines qu’il leur arrive d’écouter.

doc2201|center

Ce travail a été précédé par un rappel de connaissances qu’ils n’associaient pas forcément à la musique : la physique du son (l’air qui vibre), la découverte de l’électricité, … indispensable pour les musiques électroniques.

Ce travail, collectif, ou chacun contribue à la réussite du projet, sera repris par les autres classes de quatrième, les 4e A dès vendredi 19 octobre, puis ce sont les élèves de troisième qui découvriront l’étape suivante : le mixage.

Le point d’orgue de ce travail collectif sera une création originale, présentée le jeudi 13 juin, à l’Amphi de l’Espace Culturel de Saint-Renan, en présence de Vincent Raude et Sylvaine Hélary - flûtiste et artiste associée de Plages magnétiques et des élèves de la chorale, sous la direction de Béatrice Rozec, professeure de musique et pilote du projet.

Ci-dessous un lien vers le site du Ouest-france qui a publié un article à ce sujet :
https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-renan-29290/kerzouar-projet-musical-avec-plages-magnetiques-6030544

capture son